Connexion
Clinique Vétérinaire Brocéliande
Rue du grand Jardin - 35400 Saint Malo - Tél : 02 99 81 94 51

Quelle différence entre élimination et marquage urinaire chez le chat ?

 

Le chat émet des urines de deux façons différentes :

 

¤ L’élimination


Lorsqu’il va à la litière, il flaire le substrat, tourne sur lui-même, s’accroupit puis élimine dans cette position, ce avant de recouvrir ses urines et ses excréments.

 

Ce comportement d’élimination est à différencier du marquage urinaire.

 

¤ Le marquage urinaire


Il est utilisé par le chat pour communiquer.

Il consiste en l’émission d’un petit jet d’urine sur un support vertical, à une dizaine de centimètres du sol :

Le chat repère l’endroit qu’il veut marquer, le renifle... Il se hisse ensuite sur ses postérieurs et projette de petits jets d’urine le plus haut possible, tout en pétrissant le sol avec ses pattes avant et en tressautant, queue dressée...

Le marquage urinaire peut être


- territorial : il permet alors au chat de marquer et délimiter son espace en émettant des jets d’urine dispersés en plusieurs endroits


- sexuel : dans ce cas, les spots urinaires sont retrouvés à proximité des issues de l’habitation.

 

 

A l’âge de la puberté (vers 6 mois), le chat se met souvent à pratiquer du marquage sexuel dans la maison ou l’appartement.

Une castration effectuée précocement après l’apparition de ce type de marquage urinaire permet de faire disparaître ce comportement certes “normal” mais peu apprécié des propriétaires...

 

Par contre, l’apparition subite d’une élimination dans des lieux inappropriés ou d’un marquage urinaire peuvent révéler un mal-être de l’animal.

Ce trouble de malpropreté est alors très souvent associé à d’autres symptômes (agressivité, toilettage excessif, anorexie, boulimie, diarrhée, vomissements, chat qui se plaint lorsqu’il essaie d’uriner...)

Ces comportements ne sont alors plus du tout normaux et il convient d’en parler à votre vétérinaire pour en trouver l’origine.

 

§

 

La distinction entre marquage urinaire et élimination dans des endroits inappropriés peut être d’une grande aide pour trouver la cause d’un trouble urinaire.

Il est donc impératif, en cas de malpropreté, de bien décrire à votre vétérinaire les circonstances dans lesquelles ces urines sont émises, dans quelle quantité, sur quel type de support (grosse flaque par terre, petit jet d’urine sur un mur ou un meuble, toujours au même endroit ou, au contraire, dispersé dans toute la maison...)...

De la même façon, n’hésitez pas à évoquer avec lui toute anomalie que vous auriez pu constater chez votre chat, même si elle semble, selon vous, n’avoir aucun lien avec le trouble urinaire (chat qui semble toujours peureux, chat agressif, chat qui souffre de diarrhées fréquentes, chat qui boit beaucoup...) car ces éléments peuvent aider à mettre en évidence un trouble anxieux, un trouble du développement ou encore une maladie générale pouvant expliquer le problème urinaire.

 

 

 

 

VETOPEDIA
Fiche conseil


Mon animal est opéré

Une intervention chirurgicale est toujours une étape angoissante pour le propriétaire. Il faut comprendre les enjeux d’une opération. N’hésitez donc pas à bien poser toutes vos questions à votre vétérinaire. 
Lire la suite