Connexion
Clinique Vétérinaire Brocéliande
Rue du grand Jardin - 35400 Saint Malo - Tél : 02 99 81 94 51

La cataracte

 

L’oeil est constitué de divers éléments parmi lesquels :

- la rétine, sorte “d’écran” qui tapisse le fond de l’oeil et réceptionne les images

- et le cristallin, une lentille qui assure la convergence des rayons lumineux sur la rétine.

 

La cataracte correspond à une opacification du cristallin, normalement parfaitement transparent. Cette pathologie est fréquente chez le chien.


Symptômes

 
Les symptômes associés à la cataracte sont directement liés à la perte de transparence du cristallin :


- Au départ, seul un examen attentif de l’oeil de l’animal permet d’observer un léger reflet blanc, bleuté. Aucune gêne visuelle n’est alors remarquée.


- Dans les cas plus avancés, le cristallin s’opacifie de plus en plus, jusqu’à devenir totalement blanc. La vision de l’animal diminue progressivement jusqu’à une cécité totale. Le propriétaire remarque alors que son chien se met à se cogner régulièrement sur des obstacles placés sur son trajet, qu’il reste prostré... Certains animaux semblent même devenir agressifs (le chien devenu aveugle ne voit, en fait, plus les personnes s’approcher de lui et peut répondre vivement, surpris au moment où on le touche).

Diverses complications peuvent être associées à la cataracte:
- Une luxation du cristallin : ce dernier se détache du ligament suspenseur qui le maintient habituellement en place et bascule vers l’avant ou vers l’arrière
- Un glaucome (augmentation pathologique de la pression intra-oculaire)
- Une uvéite (inflammation des structures internes de l’oeil)

 


Origine de la cataracte

 

L’apparition d’une cataracte peut avoir diverses causes :


Héréditaire :  
Il s’agit des causes les plus fréquentes de cette pathologie. Le cristallin peut alors être normal à la naissance mais une cataracte génétiquement programmée va inévitablement se développer.
Cette affection apparaît chez des chiens jeunes et certaines races sont prédisposées :
Cocker américain (âge d’apparition entre 2 et 5 ans), Caniche nain (entre 2 et 3 ans), Husky, Labrador, Beagle, Bobtail...
Le stade d’évolution de cette forme de cataracte peut être variable d’un oeil à l’autre.


Liée au vieillissement ou cataracte sénile :
Comme son nom l’indique, elle concerne des animaux âgés (à partir de 8 ans chez le chien, 12 ans chez le chat)
Avec l’âge, le cristallin perd peu à peu sa souplesse et sa transparence, engendrant une perte de vision progressive. Ce type de cataracte touche essentiellement les chiens. Elle affecte les 2 yeux et évolue très lentement (sur plusieurs mois voire plusieurs années)


Associée à un diabète :
L’excès de glucose associé à un diabète entraîne des perturbations du métabolisme des glucides, elles-mêmes favorables à l’apparition d’une cataracte chez 2 chiens diabétiques sur 3.
L’affection est alors bilatérale et d’évolution parfois très rapide. Elle peut donner naissance à une importante inflammation secondaire des structures internes de l’oeil (uvéite phacolytique)


Congénitale :
Une anomalie se produit au cours du développement de l’embryon dans le ventre de sa mère et le petit naît avec la cataracte. Celle-ci peut alors être associée à d’autres malformations.


Médicamenteuse ou toxique


Consécutive à un traumatisme

Dans ce cas, un seul oeil est atteint


Secondaire à une inflammation :
Les uvéites (inflammations des structures internes de l’oeil) peuvent engendrer secondairement l’apparition d’une cataracte. Ce phénomène est fréquent chez le chat.


Traitement

 
La cataracte est une pathologie irréversible :

En tout début d’évolution, un traitement médicamenteux pourra être mis en place afin de ralentir le vieillissement du cristallin.

Dans les stades plus avancés, avec une perte visuelle importante, seule la chirurgie permet à l’animal de retrouver une vision correcte.


- L’intervention consiste en l’ablation du cristallin cataracté (l’enveloppe qui le contient est partiellement laissée en place) permettant ainsi à nouveau le passage des rayons lumineux vers la rétine.


- Le cristallin n’étant pas innervé, l’opération est peu douloureuse.


- Dans certains cas, la pose d’un implant artificiel, qui va venir remplacer la lentille “naturelle” qu’est le cristallin, pourra être proposée.


- La chirurgie permet à l’animal opéré de recouvrer la vision en quelques jours, ce qui est très intéressant notamment pour des animaux jeunes chez lesquels la cataracte a évolué très rapidement et qui ont perdu la vue très brutalement (par exemple lors de cataracte héréditaire ou diabétique)


- Plusieurs collyres devront être instillés dans l’oeil opéré pendant les deux mois suivant l’intervention et des contrôles réguliers seront effectués par le vétérinaire.

La chirurgie n’est toutefois envisageable que pour des animaux chez lesquels les autres structures de l’oeil sont parfaitement intactes.


Avant toute intervention, votre vétérinaire fera procéder à :


- Un bilan permettant de s’assurer que l’animal est capable de subir une anesthésie générale (contrôle des fonctions cardiaque, rénale...)


- Un examen électrorétinographique :
cet examen, réalisé sous anesthésie générale, permet de vérifier si la rétine de l’animal est encore fonctionnelle ou non.
En effet, toute chirurgie du cristallin est parfaitement inutile si la rétine qui reçoit les images et les transmet au cerveau via le nerf optique ne joue plus son rôle.


- Un examen ophtalmologique complet :
Toute inflammation des autres structures de l’oeil sera recherchée car elle contre-indique une intervention sur le cristallin cataracté.
Ainsi, la présence d’un glaucome ou d’une uvéite (qui comme nous l’avons évoqué précédemment peuvent être secondaires à la cataracte) empêche, au moins dans l’immédiat, la chirurgie.

 

 

 

 

 

§


La cataracte est une affection très fréquente chez nos animaux de compagnie, en particulier chez le chien.
Les stades associés à une importante gêne visuelle peuvent être traités chirurgicalement, les interventions actuelles s’accompagnant d’excellents résultats lorsque toute contre-indication à la chirurgie a été préalablement écartée. Ces résultats sont encore meilleurs lorsque la chirurgie est réalisée précocement. N’hésitez donc pas à signaler à votre vétérinaire toute anomalie que vous pourriez remarquer dans le regard de votre compagnon.

 

VETOPEDIA
Fiche conseil


Mon animal est opéré

Une intervention chirurgicale est toujours une étape angoissante pour le propriétaire. Il faut comprendre les enjeux d’une opération. N’hésitez donc pas à bien poser toutes vos questions à votre vétérinaire. 
Lire la suite